Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FO Bfc Cheminots

Grenelle de l'environnement

GRENELLE DE L’ENVIRONNEMENT : vers un "new deal écologique en France et dans le monde" selon le Président de la République

C’est avec la participation de JM BARROSO, Président de la Commission Européenne et d’Al GORE, ancien Vice Président des Etat-Unis et co-Prix Nobel 2007, que s’est tenu la conférence finale du Grenelle de l’Environnement en présence des représentants des cinq collèges (dont les représentants confédéraux FO) ainsi que de nombreux ministres.

Que le "Grenelle soit l’acte fondateur d’une nouvelle politique, d’un new deal écologique en France, en Europe, dans le monde". Voilà dans quels termes le Président de la République a débuté son propos durant la conférence conclusive du Grenelle de l’Environnement à l’Elysée en présence de nombreux ministres et des participants aux différents groupes de travail.

Parmi les propositions retenues, la taxe carbone vise à estimer le prix de la pollution de l’atmosphère, en taxant les produits en fonction de leurs émissions en dioxyde de carbone (CO2), le principal gaz à effet de serre.

Cette taxe sera mise en place "en contrepartie d’un allègement de la taxation du travail", dans le cadre d’une remise à plat de la fiscalité envisagée au printemps 2008.

"L’objectif est de taxer plus les pollutions, notamment les énergies fossiles, et de taxer moins le travail", suvant les souhaits du patronat. Reste à savoir comment seront compensé ces nouvelles formes d’exonérations de cotisations patronales.

La réduction de moitié l’usage des pesticides est aussi décidé dans les 10 ans .

Contesté par les travaux de la Commission Attali sur la croissance, le Président a défendu le "principe de précaution", qui doit selon lui "être interprété comme un principe de responsabilité" notamment pour les auteurs de pollutions.

Sur à la question des OGM, la culture commerciale des OGM sera suspendue, "en attendant les conclusions d’une expertise menée par une instance qui devrait naître avant la fin de l’année".

Le chef de l’Etat a en outre appelé à "étudier" au niveau européen, "dans les six mois", "la possibilité de taxer les produits importés de pays qui ne respectent pas le protocole de Kyoto", interpellant le président de la Commission européenne présent dans la salle, José Manuel Barroso. Sur les transports, l’idée de l’éco-pastille sur les voitures neuves est retenue. Son produit doit "permettre de financer le retrait des vieilles voitures polluantes grâce à une prime à la casse progressive et durable, pour aider au rachat d’un véhicule propre".

Côté ferroviaire, 2000 kilomètres de lignes à grande vitesse devraient être construites. Sans omettre d’autrs grands travaux (contournements ferroviaires) pour favoriser le report modal du routier sur le ferroviaire et le fluvial.

Un gros bémol toutefois à cette annonce présidentielle : plusieurs ministres se demandent (en off)encore quels moyens financiers pourront être dégagé pour ces travaux très importants.

C’est aussi la question de FO cheminots sur les investissements indispensables pour le transport ferroviaire public.

Pour voir et écouter quelques extraits d’interventions (images rédaction site fo-cheminots),

J.Manuel BARROSO, Président de la Commission Européenne cliquez ici (part1)

Al GORE, ancien Vice Président USA, co-Prix Nobel 2007 cliquez ici (part 1) et cliquez ici (part 2)

N.SARKOZY, Président de la République, cliquez ici (part1) et cliquez ici (transports publics)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article