Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FO Bfc Cheminots

Traité simplifié: pas de référendum!

TRAITE "SIMPLIFIE" (EUROPE - UE) : pas de référendum en France...et un état d’esprit inchangé !
 
Le traité de 256 pages, approuvé vendredi dernier au sommet de Lisbonne après d’ultimes concessions aux Italiens et aux Polonais, doit être signé le 13 décembre, ouvrant la voie à la ratification dans les 27 pays membres qui pourrait s’étaler sur toute l’année 2008. Il a été spécialement rédigé pour permettre une ratification par les Parlements nationaux plutôt que par référendum.
Cela évitera donc aux gouvernements de recourir au suffrage des citoyens. Cet aspect pratique prouve le mépris et la défiance qu’affiche certains politiques contre la majorité des français qui s’étaient exprimés à plus de 55% contre le Projet de traité Constitutionnel Européen (P.T.C.E.)en mai 2005. Or le "Traité simplifié" présenté ne semble rien modifier de l’esprit du projet rejeté il y a plus de deux ans.
Malgré le soutien d’une large partie des éditorialistes de la presse française favorable (comme en mai 2005) à ce nouveau texte, nombreux sont les français qui semblerait vouloir s’exprimer par référendum sur ce texte. Cela permettrait de développer, à nouveau, un grand débat sur la construction européenne. Mais la peur de l’échec au suffrage populaire (et une certaine forme de lâcheté) l’a emporté sur le courage politique.
Le Président français souhaite que la France soit le premier à l’approuver par voie parlementaire.
Façon méthode Coué, le Premier ministre a qualifié le texte de "grand succès pour l’Europe qui sort d’une crise profonde après les nons de plusieurs pays (dont la France, ndlr) au traité constitutionnel" en 2005.
Le nouveau traité institutionnel doit être ratifié par tous les pays de l’UE, par voie référendaire ou parlementaire, en vue d’une entrée en vigueur en 2009.
Conformément à ses principes d’indépendance syndicale, la Confédération FO et la Fédération FO des cheminots n’avaient pas donné de consignes de vote pour le scutin référendaire de mai 2005 mais avaient analysées le texte sur les aspects économiques et sociaux pour poser les questions pertinentes aux dirigeants gouvernementaux.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article