Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FO Bfc Cheminots

LIBERTES SYNDICALES (IRAN)

LIBERTES SYNDICALES (IRAN) : "Au nom de Dieu, bienvenu à l’ambassade de la République Islamique d’Iran..." qui emprisonne les syndicalistes libres ! !
 

"Au nom de Dieu, bienvenu à l’ambassade de la République Islamique d’Iran..." est la formule diffusée par le message téléphonique de réception pour qui veut appeller cette représentation diplomatique. Tout en respectant les convictions personnelles de chacune et chacun, on remarquera que Dieu doit être favorable à l’emprisonnement des militants syndicalistes en Iran ou (hypothèse plus "constructive" pour les croyants) que ses porte-paroles auto-proclamés sont assez liberticides. Ce jeudi 9 août 2007, dans une quinzaine de pays ont été organisés des rassemblements devant les ambassades et consulats iraniens par la Fédération Internationale du Transports et la Confédération Syndicale Internationale dont la CGT Force Ouvrière est membre fondateur depuis près de 60 ans. Ainsi des représentants de la confédération F.O., des fédérations FO Cheminots, Transports routiers, Equipement-Transports et Services, Alimentation, se sont rassemblés un court instant juste devant l’ambassade avant d’être invités à se placer à 300 mètres de là devant le Conseil Economique et Social par la Police qui a sans doute reçu instruction de ne pas géner nos diplomates iraniens. C’est ainsi que l’ambassade a refusé de recevoir une petite délégation de syndicalistes français et a même été jusqu’à refuser de recevoir les courriers adressés par la confédération FO et les fédérations ! S.E. l’ambassadeur iranien recevra donc dans les prochains jours, le courrier de la fédération FO des cheminots par lettre recommandée avec accusé de réception, seul moyen technique de faire parvenir un courrier au représentant de ce pays à Paris. Alors que des camarades syndicalistes iraniens croupissent dans les geôles de leur pays, il est bien du devoir des organisations syndicales étrangères de se mobiliser pour rappeller à la République Islamique d’Iran de respecter les normes essentielles de l’Organisation Internationale du Travail, notamment la convention 87. Ce mépris n’honore pas les dirigeants gouvernementaux iraniens. FO cheminots rappelle que la solidarité ouvrière internationale est un des principes fondateurs du syndicalisme libre et indépendant et qu’elle doit s’exercer sans relâche et avec toujours plus de détermination dans l’économie mondialisée d’aujourd’hui.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article