Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FO Bfc Cheminots

L’URSSAF veut remettre en cause les réductions accordées aux personnels

CONTREPARTIES CONTRACTUELLES DES SALARIES (SNCF - AIR FRANCE - EDF - GDF - RATP ...) : l’URSSAF veut remettre en cause les réductions accordées aux personnels et proclame le "chèque transport" payé par les salariés !

Depuis plusieurs mois, la rumeur enflait : l’URSSAF entend imposer aux salariés de plusieurs entreprises le paiement d’une nouvelle cotisation pour les contreparties contractuelles (transports, énergie...).

Fin juin, les salariés d’Air France apprennaient les menaces de taxation de leurs tarifs réduits sur leur outil de travail. L’URSSAF entend faire payer les salariés d’Air France pour leurs "avantages en nature" !

Dans la grande campagne de régression sociale qui s’est poursuivie en 2007 et cette année, manquait le sujet des contreparties contractuelles liées à certaines entreprises publiques ou privatisées de transport et de l’énergie.

Ainsi apres avoir connu la remise en cause de leur régime de retraite et d’assurance maladie (conditions de retraites et création d’une "caisse autonome" complètement dépendante du régime général...), les cheminots se voient mis à l’index pour des "avantages en nature" que d’aucuns analystes très libéraux (et très partiaux) s’empressent d’appeller "privilèges" !

Il faudrait savoir raison garder après le maintien des réels privilèges des patrons touchant les "golden parachutes" et du paquet-cadeau fiscal gouvernemental accordé en début d’année aux plus riches des français !

Les contreparties mises en cause aujourd’hui sont pour la fédération FO des cheminots des éléments du contrat de travail. Elles existent depuis la création du chemin de fer en France. Pour FO, les cheminots n’ont absolument aucune raison de payer une quelconque taxe ou cotisation pour conserver le bénéfice de cette contrepartie.

L’embauche dans l’entreprise publique SNCF s’effectue aussi par la comparaison avec les quelques éléments dont la semi-gratuité dans les transports ferroviaires assurés par la SNCF.

Enfin, il est à préciser que depuis deux à trois décennies, l’usage des facilités de circulation par les agents SNCF et leurs familles s’est trouvé largement écorné par la forte augmentation des prix des réservations et la diminution des contingents de places accordés aux agents.

Tout comme la menace de cotisation supplémentaire payé par les salariés, l’augmentation du nombre des restrictions d’utilisation des transports est une autre réalité tout aussi dangereuse.

A l’heure du "développement durable", de la promotion des transports collectifs, de la hausse du prix des carburants, l’URSSAF (et le gouvernement) entend mettre en place le "chèque transport" payé par les salariés des transports !

Quel progrès projeté au nom de l’équité entre tous les salariés !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article